Menu

L’ANRMP restitue l’audit du stock des marchés en souffrance de 1993 à 2012 – vendredi 18 décembre 2015

Le vendredi 18 décembre 2015, de 9 h 45 minutes à 12 h 35 minutes, l'Autorité Nationale de Régulation des Marchés Publics (ANRMP) a rendu public à l’Hôtel Belle Côte à Abidjan-Riviera-Palmeraie, les résultats de l’audit du stock des marchés en souffrance de 1993 à 2012.

En effet, dans le cadre de l’exercice de ses missions, l’ANRMP a commandité l’audit du stock des marchés en souffrances de 1993 à 2012 qui a été exécuté par deux (2) cabinets.

Ainsi, conformément aux principes de bonne gouvernance que sont l’obligation de rendre compte et la transparence, l’ANRMP a procédé à la présentation des résultats de cet audit aux acteurs de la commande publique, aux partenaires techniques et financiers ainsi qu’à la presse. 

Après les mots de bienvenue, le Président de l’ANRMP, Monsieur COULIBALY Non Karna a procédé à l’ouverture officielle de cette séance de restitution d’audit tout en présentant les activités de l’ANRMP. Il a tenu à préciser que les Audits commandités par son institution ont un seul objectif : déceler les faiblesses afin que le gouvernement puisse y apporter les correctifs nécessaires.

A sa suite, Monsieur ADOU Kouassi Félix, Secrétaire Général Adjoint chargé des Audits Indépendants a indiqué que selon le diagnostic, sept (07) ministères enregistrent plus de 80% des 611 milliards correspondant au montant total du stock des marchés en souffrance.
L’audit a également constaté un nombre important de travaux achevés mais non réceptionnés, donc non payés et un grand nombre de marchés inachevés par manque de dotations budgétaires.
Il a précisé en effet, que certains marchés n’ont jamais débuté alors que des avances de démarrage ont été signalées payées.
Monsieur ADOU Félix a également relevé les faiblesses d’ordre administratif, notamment l’insuffisance dans le système physique de classement et d’archivage des documents de passation et d’exécution des marchés, l’absence ou insuffisance dans le suivi et le contrôle de l’exécution des marchés.
Au vu de tous ces dysfonctionnements, des recommandations ont été formulées, entre autres l’application d’une pénalité de retard dans l’exécution des marchés, la dotation en crédits budgétaires pour certains marchés, l’amélioration du mécanisme de mise à jour du SIGMAP.
Cette séance de restitution s’est achevée par le message du Président de l’Autorité de régulation qui a exhorté les personnes en charge de la gestion des ressources publiques à s’habituer à rendre compte de leurs actions, car cela participe de la bonne gouvernance.
A la suite des échanges, la traditionnelle photo de famille et un déjeuner ont mis un terme à la cérémonie.

Contacts

(225) 22 40 00 40

(225) 22 40 00 44

info@anrmp.ci