Marchés publics : des acteurs de l’administration publique formés sur les outils de détection de la corruption – du 8 au 10 juin 2021

Marchés Publics : des acteurs de l’administration publique formés sur les outils de détection de la corruption – Du 8 au 10 juin 2021

La question des conflits d’intérêts dans les marchés publics, identifiés comme étant des facteurs potentiels de corruption, est au cœur d’un séminaire de renforcement de capacités à l’intention d’une trentaine de cadres issus de l’Autorité Nationale de Régulation des Marchés Publics (ANRMP), de la Direction Générale des Marchés Publics (DGMP) et des Cellules de Passation des Marchés Publics de quelques ministères.

Le Président du Conseil de Régulation de l’ANRMP, Monsieur COULIBALY Y. Pénagnaba, a procédé à l’ouverture officielle des travaux, le mardi 08 juin à Seen Hôtel au Plateau en présence de Monsieur Lucas FERRONI, représentant de la Délégation de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire.

Cette formation s’inscrit dans le cadre de l’exécution de la composante 3 (renforcement du dispositif de lutte contre la corruption) du Projet d’Appui au Renforcement des Institutions de Contrôle de la Côte d’Ivoire (PACC). Il est financé par l’Union Européenne et mis en œuvre par l’agence française d’expertise technique internationale, Expertise France, sur une période de trois ans.

Ce séminaire a pour objectif de doter les acteurs des marchés publics d’outils de lutte contre la corruption et de moyens de détection d’actes potentiels de fraude et de corruption. Expliquant les objectifs de cette session de renforcement de capacités, le premier responsable du régulateur ivoirien des marchés publics s’est voulu précis : « les marchés publics sont perçus à tort ou à raison comme étant un secteur fragile relativement aux questions de corruption. Un secteur où les facteurs de risque sont nombreux et peuvent être identifiés à plusieurs niveaux en raison de la complexité des procédures. Cette session de formation est organisée en vue d’outiller les auditeurs à détecter les potentiels cas de corruption ».

Il a par la suite invité les acteurs des marchés publics à suivre avec intérêt le séminaire : « je voudrais vous demander d’être attentifs à tous les aspects de la formation. Soyez réceptifs et curieux par la qualité de vos questions afin de permettre aux Experts formateurs de répondre à toutes vos attentes » a-t-il insisté.

Le PACC pour rappel a été officiellement lancé le 01 août 2020 et vise à accompagner l’Etat de Côte d’Ivoire dans l’amélioration de l’efficacité du contrôle budgétaire pour une plus grande transparence de la redevabilité.

LK/BA

Quitus de non redevance

Le quitus de non redevance est un document désormais requis pour toute participation à un appel d'offres. Le quitus est délivré par l'ANRMP.

Faire une demande en ligne Télécharger le formulaire Vérifier un quitus