Marchés publics : l’anrmp renforce les capacités des cabinets membres de l’ordre des géomètres-experts de côte d’ivoire – 8 et 9 juin 2022

Marchés publics : l’ANRMP renforce les capacités des cabinets membres de l’Ordre des Géomètres-Experts de Côte d’Ivoire – 8 et 9 juin 2022

L’Autorité Nationale de Régulation des Marchés Publics (ANRMP) a organisé les 8 et 9 juin, à l‘intention des cabinets membres de l’Ordre des Géomètres-Experts de Côte d’Ivoire (OGECI), un séminaire de renforcement de capacités. 

Pendant 2 jours, ils ont été instruits sur le thème : « Renforcement des capacités des géomètres-experts à la constitution d’une soumission de marché de travaux ». Cette session qui est le fruit d’un plan de formation commun entre l’ANRMP et la Direction Générale des Marchés Publics (DGMP) s’adressait à une cinquantaine de représentants de cabinets membres de la faîtière.
Parlant en leur nom, M. Aboubacar Yacouba SANOGO, Président de l’OGECI, a remercié l’ANRMP et la DGMP pour cette initiative, en indiquant que cette formation permettra aux membres de leur organisation de constituer des offres de qualité dans le cadre de leur participation aux appels d’offres. 

Ouvrant officiellement les travaux, Mme DIOMANDE née BAMBA Massanfi, Présidente du Conseil de régulation de l’ANRMP a souligné que la part des marchés attribués aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) est passée de 37,7% en 2020 à 50,5% en 2021. Elle a indiqué que cette amélioration de l’accès des PME aux marchés publics est consécutive à l’instauration de procédures simplifiées et à l’allègement des conditions de participation aux appels d’offres à leur profit. 

En outre, le nouveau cadre réglementaire des marchés publics traduit dans l’ordonnance n°2019-679 du 24 juillet 2019 portant Code des Marchés Publics, introduit plusieurs innovations visant l’amélioration de l’accès des PME aux marchés publics dont :

- un quota de 30% de part des marchés qui leur est réservé;
- la préférence à un soumissionnaire qui prévoit sous-traiter au moins 30% du montant de son marché à une PME locale ; 
- un allègement des frais financiers liés aux garanties d’offres et des conditions fiscales et sociales.

Pour la Présidente du Conseil de régulation de l’ANRMP, le principal objectif est de voir de nombreuses PME locales remporter des parts conséquentes des appels d’offres.

Ainsi, durant 2 journées de travaux, 5 modules ont été animés par des Experts-formateurs de l’ANRMP et de la DGMP, à savoir : 

  • Module 1 : Etapes de la préparation et passation de marchés par la procédure d’appel d’offres ouvert ;
  • Module 2 : Structure et éléments constitutifs d’un dossier d’appel d’offres de travaux ; 
  • Module 3 : Critères de qualification dans le cadre des marchés de travaux ;
  • Module 4 : Règlement des différends et litiges dans les marchés publics ;
  • Module 5 : Mesures des marchés publics et des finances publiques en faveur des PME. 

Au terme de cette session, les participants ont, par la voix de Monsieur DAGNOKO Hamed Yacouba, Géomètre-Expert et Secrétaire Général Adjoint de l’OGECI, exprimé leur satisfaction quant au déroulement des travaux riches en enseignements et en partage d’expériences. 

Quitus de non redevance

Le quitus de non redevance est un document désormais requis pour toute participation à un appel d'offres. Le quitus est délivré par l'ANRMP.

Faire une demande en ligne Télécharger le formulaire Vérifier un quitus